TEST AMPLI PRIMARE SPA22

 

TEST AMPLI PRIMARE SPA22 

Primare est une marque que j’affectionne depuis que j’ai découvert l’ampli I22 !

L’amplification class D (UFPD) de chez Primare est superbe et m’a beaucoup plus dès les premières minutes d’écoute ! J’avais donc envie de passer à la gamme supérieure mais le tarif de leurs appareils peut en freiner plus d’un…

Et surtout je voulais aussi faire cohabiter comme toujours pour moi, hifi et home-cinéma !

Ce qui dans la majorité des cas est quasiment impossible !

Souvent  on à un son sublime en home-cinéma et moyen en hifi et du coup obligé d’avoir deux systèmes séparés ! Ce qui est le mieux j’en conviens mais lorsque l’on a la place !

Or, la plupart d’entre nous vivent en appartement et ne peuvent se permettre de grosses installations multiples !

Profitant donc d’une opportunité en occasion, j’ai ainsi pu tester leur ampli home-cinéma le SPA22 , maintenant remplacé par le SPA23 au niveau du design et de la carte audio HD désormais de série !

 

Voici donc les caractéristiques générales :

Puissance de sortie : 5x120W continus / 8 Ohm
Entrées analogiques : 8 RCA
Entrées numériques : 3 RCA, 3 TOS-link
Entrées vidéo : 4 Composite, 3 S-Vidéo, 3 Component, 3 HDMI
Sorties analogiques : Avant (G&D), Centre, Sub, Surr. (G&D), Surr. Arr. (G&D) 
Sortie bande : 1 RCA 
Sortie numérique : 1 RCA, 1 TOS-link 
Sortie vidéo : 1 Composite, 1 S-Vidéo, 1 Component, 1 HDMI 
Sortie Vidéo 2ème zone: 1 Composite, 1S-Vidéo 
Consommation : En veille Modes : Stéréo, Bypass, Party, Dolby ProLogic IIx Movie, Dolby ProLogic IIx Music, DTS Neo:6 Movie, DTS Neo:6 Music.
Formats décodés : Dolby Digital, Dolby Digital EX, Dolby ProLogic II, Dolby ProLogic IIx, DTS, DTS ES, DTS Neo:6, DTS 96/24, Multi/2cnx PCM/LPCM, Dolby True HD et DTS HD Master.
Taux d'échantillonnage : 32KHz, 44,1KHz, 48KHz, 88,2KHZ, 96KHz, 192KHz 
Vidéo : vidéo numérique 10 bit, système de conversion NTSC/PAL; OSD sur S-Vidéo, Component Vidéo et Vidéo Composite
Dimensions (LxPxH) : 430x385x180 mm 
Poids : 15 kg 
Finitions : Noir ou Titanium

 

PRESENTATION

Le Primare SPA22 est un sacré morceau ! Il fait son poids même si ces modules d’amplification sont en class D ! Il avoisine les 15 kgs !!!

Une bonne partie de son poids est due à son châssis et son coffret bien rigide et qui respire la qualité ! Comme tous les produits Primare de manière générale ! 

Il possède pas mal d’entrées dont certaines même Y.U.V, S-VIDEO et Composite mais bon pour être honnête je m’en balance un peu arrivé en 2015…

Je me concentre sur les HDMI de ce côté-là ! Elles sont au nombre de 4 (3 entrées et une sortie).

Pour les entrées audio il y à ce qu’il faut, 8 entrées analogiques dont certaines assignés à une entrée analogique 7.1  ainsi qu’une aussi en sortie pré-out afin d’attaquer un bloc de puissance séparé !

Niveau entrés numériques, il y à 3 optiques et 3 coaxiales dont 1 de chaque en sortie !

 

 

 

LES ENTRAILLES DE LA BÊTE 

Admirez-moi le travail d’implantation avec toutes les cartes enfichables et les modules d’amplification ! En premier plan on voit l’énorme alimentation à découpage d’origine Primare ! Là on sent qu’il y à eu un travail sérieux !

Même si certains auraient préférés un gros transfo torique !

Au milieu on distingue les modules d’amplification en class D UFPD ! 

Un plan sur les différentes cartes logées dans leur emplacement distinct !

Voici la carte dac de conversion numérique/analogique à base de Wolfson 8740 !

L'ECOUTE

Pour mes écoutes j’ai utilisé dans un 1er temps, mon Oppo 103EU tweaké en mode drive relié au dac de L’ampli en coaxial mais aussi en hdmi !

Le câble coaxial est un Black-Cat véloce et la liaison audio hdmi est un Monster câble M1200EX.

Le tout câblé en HP Black-Cat Neo Morpeus sur mes ProAC D18 !

Je ne pouvais pas tester mon lecteur en analogique car j’ai ôté la carte analogique de celui-ci pendant mes tweaks !

Il faut savoir aussi que toutes les entrées peuvent être assignées entre elles (audio et vidéo) et on peut aussi les re-nommer !

C'est-à-dire que vous pouvez choisir dans le menu par exemple quelle entrée analogique serra couplée à telle entrée video, lui redonner un nom, valider si oui ou non vous voulez un signal vidéo pour cette entrée, bref on peut tout paramétrer à sa guise !

Pour mon cas le paramétrage est ainsi fait :

L’entrée numéro 1 je l’ai renommé Teac et je l’ai mise sur l’entré analogique n°1 avec sortie hdmi sur off mode bypass (stéréo selon les modes) !

L’entrée numéro 2 renommée oppo, sur hdmi 1, vidéo sur off (car c’est la hdmi 2 venant de mon oppo où le son et l’image sont séparés) et mode stéréo !

L’entrée numéro 3 renommée TV  sur l’entrée optique, vidéo off et mode stéréo !

NB : Depuis la vente de mon dac l’entrée numéro 1 est devenue « CD » et est connectée via l’oppo en coaxial 1, vidéo off et mode by-pass !

Je n’utilise pas l’ampli comme « splitter » hdmi et n’utilise donc pas sa fonction passtrought sur la sortie vidéo hdmi out !

Mon hdmi 1 du lecteur oppo est relié direct à ma TV.

L’ampli est temporisé à l’allumage pendant quelques secondes et on entend le clic des relais entrer en commutation.

1ére écoute en stéréo via coaxiale : Tout de suite on sent que l’ampli en à sous le pied ! Du rythme , de la pêche , une bonne ampleur mais je dois dire que le son parait un peu en retrait comme « étouffé » , un peu comme si il y avait un voile et que le son avait du mal à passé à travers !

C’est bon mais çà manque de transparence avec une tendance vers les bas du spectre !

En fait je me suis vite rendu compte que l’ancien propriétaire n’a sans doute jamais utilisé les entrés coaxiales du dac (privilégiant les hdmi) donc c’est une entrée quelque-peut en rodage…

Et il est vrai en effet que par la suite le son s’est libéré au fil du temps (plusieurs semaines), idem pour les entrées Optiques via ma TV !

Le dac Wolfson 8740 couplé à l’amplification Primare, apporte sa touche feutrée , le son ne tire pas du tout vers le haut du spectre , bien au contraire , c’est plutôt doux ! C’est une histoire de gôut en fait !

En liaison hdmi stéréo c’est bon aussi mais plus étriqué, moins de nuances ! C’est un peu moins chaleureux qu’en liaison coaxiale !

Ensuite je suis passé par mon dac Teac UD-501 en liaison coaxiale !

Ben là c’est une autre histoire ! C’est beaucoup mieux, les aigus soit plus filés, un beau médium et plus de poids dans les notes et un son avec plus de punch dans le grave qui est mieux géré en quelque sorte !

Comme quoi on aura beau dire, un dac séparé c’est toujours vraiment mieux !!! Surtout que le Teac apporte le petit côté brillant supplémentaire à l’ampli Primare et l’écoute sur mes ProAc D18 est remarquable de douceur et présence ! Mais là maintenant c’est ma pièce qui fait défaut ! L’ampli ayant tellement de patate, le grave rentre souvent en résonnance ! La faute aux Proac… ??? A étudier…

 

Je suis passé ensuite à des écoutes en mode home-cinéma 5.0 !

Car je ne posède plus de caisson et en appartement, comment dire…

Comme je n’est pas l’ensemble complet de chez ProAc , j’ai ajouté une enceinte Micromega MS1 en voix centrale ainsi qu’une autre paire en surrounds !

Ce n’est pas l’idéal mais à défaut de mieux... ! Et ces enceintes restent assez douces !

Alors je tiens à préciser que mon ampli n’a pas la carte HD audio ! Donc je décompresse en LPCM via mon lecteur Oppo et j’attaque en hdmi l’ampli !

Celui-ci décode donc les signaux entrants et me permet de profiter des nouveaux codecs HD ! Simple et efficace et en plus cela soulage le processeur de l’ampli !

Démarrage donc d’un film en bande son DTS-MASTER AUDIO !

Euh , comment dire !!! WAW !!! Mais quelle patate et présence !

Volume entre 10 et 15 c’est déjà fort, à 17 – 18 la sensation de puissance de l’ampli se fait réellement ressentir dans ma pièce de 20m2 !!!

Et dire que le volume de l’ampli va jusqu'à 99 !!!

Je défis quiconque de dépasser d’y arriver ! A 20 - 25 çà doit déjà être la kermesse !!!

Il n’y à pas de calibration auto comme cela se fait couramment sur les nouveaux processeurs et ampli du marché actuel mais déjà quelle présence et détails dans l’environnement sonore !

Il est à noté que lorsque l’ampli détecte un signal entrant en hdmi, on perd une bonne seconde avant que l’ampli ne gère le son ! A priori il n’y à pas de correctif !

Je n’ai pas testé en coaxiale pour les films mais en stéréo en tout cas pour des écoutes en flac via l’oppo en coaxiale je n’ai pas remarqué ce « blanc » !

Peut-être une faiblesse ou une relative latence de la carte de gestion hdmi… ?

 

Mes enceintes ne sont pas les plus adaptées mais déjà on sent le niveau du décodage ! Là pour le coup, on ne sent pas la « faiblesse » du dac Wolfson ! Tout est à sa place ! Un bon gros son cinéma mais tout en nuances ! 

J’ai possédé un Nuforce AVP-18 par le passé et le PRIMARE fait aussi bien !

J’ai eu aussi un gros ampli Nuforce MCH-3SE-C7 et là aussi le Primare lui arrive à la cheville sans problèmes !!! Peut-être que le Nuforce tiendrai mieux de grosses enceintes mais il faudrait comparer et je ne suis pas si certain des résultats en voyant comment se débrouille le SPA22 sur mes ProAc qui sont des enceintes pas si faciles à dompter !

Dernièrement mes ProAc D18 ont été remplacées par des Triangle Quartet de la gamme Genèse ! Autant dire tout de suite que l’identité sonore des enceintes n’a plus rien à voir ! La douceur des ProAc à fait place à une plus grande transparence et un son plus montant ! Le dac Wolfson apporte aussi son petit plus afin de pas trop accentué ce côté lumineux ! 

Mon dac Teac UD-501 étant vendu je n’ai pas effectué de comparaison directe sur ces enceintes !

Après un placement judicieux, il apparait que le mariage Triangle Quartet et Primare n’est pas si mauvais que cela finalement ! Les Quartet demandes un plus grand espace pour être exploité mais déjà on ressent leur potentiel sur un tel ampli et d’autant plus en mode cinéma ou la séparation des sons en frontales et terriblement efficace ! On sent d’ailleurs un « trou » dans le passage d’un son de l’enceinte gauche à droite en passant par ma petite centrale qui n’arrive vraiment pas au niveau des ces Triangle Quartet !

En positionnant ses enceintes avec patience et après divers essais de réglages avec le Primare, on peut atteindre un certain réalisme dans les bandes sons !

Et dire que même certains le marie avec des enceintes haut rendement, je n’imagine même pas le rendu sonore et la puissance !!! 

CONCLUSION 

Je suis de nouveau épaté par Primare avec ce gros ampli qu’est le SPA22 !

Il allie puissance et maitrise, simple et efficace, un gant de fer dans une main de velours pour faire simple !

Certes à l’époque c’était un ampli relativement cher (3700 euros) mais maintenant en occasion on peut en trouver à de bons tarifs !

Même sans la carte audio HD et la vidéo , il reste une excellent affaire !

Si vous avez par exemple comme moi,un Oppo 103 via hmdi c’est nickel et avec un 105 on peut même attaquer l’ampli en analogique 7.1 pour des écoutes multicanales de qualité aussi !

Et d’ailleurs, le nouveau modèle SPA23 qui à un design un peu plus jeune, un nouvel affichage OSD via HDMI, la carte video et audio HD d’origine,’apporte pas finalement une réelle plus-value comparé au SPA22 !

Il reste dans la même veine, il doit certainement être plus fonctionnel et stable niveau décodage mais ne justifie peut-être pas de passer d’un SPA22 à un SPA23 à 4100 euros !!!

Pour un nouvel achat, le SPA23 est vivement recommandable du coup !

Pour passer à la vitesse supérieure, il faudrait un SP33 relié en XLR à un bloc A30.7 !

 

Mais pour le moment, il n’est pas encore né l’ampli intégré qui détrônera ce Primare SPA22 !

Un couple préampli/amplis ferre toujours mieux mais à quel prix… ?

 

"Vous pouvez réagir et apporter des suggestions à ce sujet en utilisant la partie "Forum de discussions" sur le site ! "

 

Merci de votre intérêt !!! 

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/11/2015