Les différents formats Audio

LES DIFFERENTS FORMATS DE SON EN HIFI

Si vous pensiez qu'il n'existait qu'un seul CD audio "standard" pour la hifi , il n'en est rien !!! les procédés cités ci-dessus (HDCD, XRCD, XRCD 2, XRCD 24, K2HD CD, CD Gold 24 K, FXCD etc) ne sont pas à proprement parler des supports mais des manipulations numériques effectuées en amont de la confection du master qui va servir à la fabrication des CD.


En effet, beaucoup d'enregistrements sont actuellement effectués dans des formats différents de celui du CD (16bits/44,1 kHz), par exemple 20 ou 24 bits/96 ou 192 kHz). Ces enregistrements sont donc potentiellement d'une qualité technique supérieure à celle du CD ; les procédés évoqués interviennent lors de la conversion de ces enregistrements au format CD, tel que défini par le Red Book. L'idée est de compenser les erreurs de troncature produites lors de cette étape. Il s'agit pas donc de procédés exploitant la puissance de calcul des machines numériques pour réduire au minimum les pertes lors du passage format d'origine / CD.

En matière de formats numériques audio grand public, nous avons à l'heure actuelle le CD, le SA-CD et le DVD-Audio (moribond). J'omets les divers MP3, qui ne relèvent pas réellement de la haute fidélité, et le DTS qui ne concerne que les pistes audio de certains DVD-Video. Les professionnels de l'audio enregistrent généralement à l'heure actuelle dans des formats différents de celui du CD, couramment en 24 bits/96 kHz ou en DSD. Ces enregistrements ne pouvant évidemment être transférés tels quels sur CD, une conversion s'impose, comme indiqué ci-dessus. De toute façon, tout CD pressé ou gravé est au format 16 bits/44,1 kHz, quelles que soient les mentions que l'éditeur peut y apposer

Ensuite, au niveau de la fabrication, certains labels prétendent utiliser des procédés plus élaborés que ceux classiquement mis en oeuvre, ce qui assurerait aux CD fabriqués de cette façon une meilleure qualité sonore, notamment grâce à une réduction significative des erreurs de lecture : une certaine logique sous-tend ce discours. Mais en pratique, il reste à espérer que la couche réflective pulvérisée après pressage est bien protégée (côté étiquette) par un vernis de très haute qualité, seul à empêcher la pénétration des gaz de l'atmosphère et des polluants qu'elle contient jusqu'à cette couche, sous peine d'une perte progressive et irrémédiable de réflectivité, rendant la lecture impossible. Comme beaucoup de gens l'ignorent, c'est en effet la face étiquette du CD qui est, et de loin, la plus fragile. La pérennité du CD tient à quelques dizaines de microns de vernis, recouvert d'encres colorées dont certaines ont d'ailleurs provoqué de belles réactions chimiques pas vraiment prévues par les fabricants !

En plus de cela ,il existe aussi un format de son, le DTS , qui pourrait bien être adopté pour les futurs CD audios multicanaux. Des CD audios DTS sur 6 canaux 20 bits échantillonnés à 44.1 kHz ont montrés les brillantes capacités de ce format. 

 

Boutique audiophile Elite Diffusion : ---> ICI 

(Vous y trouverez tous les cd aux differents formats audio cités plus haut).


LE SACD

 sacd-logo-1.jpg

Le Super Audio CD est un support sonore numérique de type disque optique en lecture seule, dont la résolution sonore est 64 fois supérieure à celle de son prédécesseur encore commercialisé, le Compact Disc. Il est disponible en format stéréo et/ou multicanal (jusqu'à 6 canaux 5.1). Il fait physiquement partie des disques reprenant le format du CD.

 

Il fut créé par Sony et Philips et a été lancé officiellement par ces mêmes firmes en 1999.

 

Bien que ce format reprenne la galette CD, il a une capacité de stockage bien plus élevée (4,7 Go contre 700 Mo), égale à celle du DVD, ainsi qu'une possibilité de combiner à sa technologie haute définition celle du CD classique.

 

Sony a cessé d'utiliser le sigle « SACD » au profit de « SA-CD » et « Super Audio CD » pour éviter la confusion avec la Société des auteurs et compositeurs dramatiques1.

 

Voici un lien explicatif : ----> ICI et ICI


LE DVD AUDIO

dvd-audio-logo.jpg

Le DVD audio fait partie de la gamme des Digital Versatile Disques, tout comme le DVD Vidéo, bien connu des amateurs de home cinéma, et le DVD ROM.
Extérieurement, les DVDs se présentent exactement comme des CDs.
La différence réside dans l’association de 2 technologies :
• la couche contenant les informations numérisées est double (la capacité de stockage s’en trouve multipliée par deux),
• pour le DVD audio, un format d’encodage des données breveté associe :
- le même procédé que celui du CD-audio (Pulse Modulation Code = PCM)
- une compression purement informatique qui n’altère absolument pas les données audio (Meridian Lossless Packing).
On voit donc que le DVD audio n’est pas un DVD vidéo duquel on aurait retiré les pistes vidéo. En multipliant finalement par 7 la quantité de matière sonore contenue sur le support, ceci sans la détériorer, il ouvre de nouvelles perspectives à la diffusion musicale.

Donc plus il y a d’espace sur le support, plus vous pouvez engranger de matière sonore, en qualité et en quantité.
Ainsi, sur un DVD-audio, la transcription des sons et de toutes leurs variations sera beaucoup plus précise. On va atteindre des niveaux de qualité sonore numérique inégalés à ce jour, et pouvoir parler d’ultra-haute fidélité. Ceci va également nous permettre la diffusion haute-fidélité du son multicanal (auparavant compressé et de qualité inférieure).

La technologie propre au DVD-audio nécessite un lecteur adapté (heureusement les lecteurs DVD-audio sont dits lecteurs universels. Vous pouvez y lire également vos DVDs vidéo et vos CDs audio),
D’autre part en aval du lecteur, les autres appareils doivent être en mesure de restituer la haute qualité sonore du DVD, et le son multicanal demande une installation particulière.

Pour une écoute multicanale, votre amplificateur devra donc être équipé de 6 entrées RCA analogiques. En outre ses spécifications doivent lui permettre de recevoir et transmettre, et la bande passante, et la dynamique élevées du signal DVD audio. De même pour la connectique (cordons les plus courts possibles), de même pour les enceintes.

Si vous faites partie de ceux que le multicanal n’a pas convaincu mais qui sont intéressés par l’Ultra Haute Fidélité, sachez que les lecteurs sont aussi capables de mixer en sortie les différents canaux en un signal stéréo PCM (qualité DVD-audio).
Votre ampli n’a alors besoin que de deux entrées analogiques RCA.
Pour plus d’information,voir l'article " Le Multi-canal en haute-fidélité "

Le Super Audio CD est aujourd’hui le principal format concurrent du DVD-audio. Issu des firmes Sony et Philips, il utilise une technologie aussi performante mais complètement différente ; ses contenus sont parfaitement protégés.
En théorie il ne peut donc pas être lu sur un lecteur DVD-audio. Pourtant il est prévu que certains lecteurs DVD audio, dits lecteurs universels, lisent le SACD.
A l’heure actuelle, l’avenir du SACD ne peut pas être comparé à celui du DVD-audio, soutenu par les plus grandes maisons de disques et la notoriété du sigle DVD.

Un lien explicatif sur le combat Dvd Audio contre SA-CD : ---> ICI

LES DIFFERENTS FORMATS DE SON EN HOME-CINEMA 

Le son a bouleversé l'équipement des salles de cinéma. Ces dernières années, les nombreux cinémas Multiplex ont ainsi permis de faire remonter la pente à cette industrie.

Il y a fort longtemps le son au cinéma ainsi que pour la musique était enregistré en mono, c'est à dire qu'il était enregistré sur une piste unique et nécessitait une seule enceinte pour la diffusion. Puis est apparue la stéréo, enregistrée par deux micros sur deux pistes séparées. Elle rendit possible la restitution d'une ambiance stéréophonique à l'aide de deux enceintes. Au cinéma, elle permit à l'auditoire une meilleure interaction avec l'histoire. Fort enthousiastes des effets réalistes de la stéréo, les ingénieurs poussés par une envie de réalisme croissant se sont lancés dans la multiplication des sources. Ces avancées technologiques d'abord destinées au cinéma ont aujourd'hui un équivalent pour le particulier. Nous allons retracer toutes ces évolutions qui nous sont directement destinées. Il est important de garder à l'esprit que pour profiter de ces avancées il est nécessaire de posséder le matériel de décodage et de transmission adéquat.
L'équipement des salles répond à des attentes différentes de celles du home-cinéma. Les très nombreuses places de la salle doivent toutes profiter du son multicanal. Cela explique la multiplication des enceintes latérales et celles situées à l'arrière, alimentées par un système complexe de matriçage.

Voici plusieurs liens comportant des guides explicatif sur le sujet afin de bien comprendre les differents formats de son anciens et actuels :

Un guide sur SonVideo.com : ---> ICI 

Un guide sur Tutti : ---> ICI

Un guide explicatif assez complet sur Ecran Lounge : ---> ICI 

THX - Surround Test HD

Dolby Digital Surround 5.1 Speakers Test

Dolby Digital Plus 7.1 Speaker Test

Dolby Digital - HD Surround Sound Test

DTS-HD 7.1 Master Audio

DTS Presents: DTS-HD Master Audio 7.1

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 09/10/2012